Les Grands Débats Canadiens

1er débat, le 31 mars 2015 ~ 19 h : Devrions-nous cesser de nous inquiéter de l’inégalité des revenus au Canada?

Cliquez ici pour vous inscrire​

FRANK BUCKLEY c. CHRYSTIA FREELAND

Freeland_HeadShot

Buckley_Francis_large (1)

On peut avoir l’impression que seuls quelques privilégiés empochent tout, forçant les autres à se battre pour des miettes. Certains pressent le gouvernement de veiller à ce que la classe moyenne et les personnes à faible revenu obtiennent leur part d’une économie croissante et le prient de freiner la montée en flèche des revenus des nantis. D’autres font valoir que les personnes ayant les plus hauts revenus ont le droit de profiter de leurs gains et que leur réussite est un moteur de l’économie. Les Canadiens et les Canadiennes devraient-ils s’inquiéter de l’inégalité des revenus?

2e débat, le 29 avril 2015 ~ 19 h : Trop de jeunes Canadiens vont-ils à l’université?

Cliquez ici pour vous inscrire​

KEN COATES c. LLOYD AXWORTHY

ken coates_head shot

Axworthy_head shot

Les diplômes universitaires ont longtemps été considérés comme de précieux atouts, non seulement pour les possibilités qu’ils apportent sur le marché de l’emploi et sur le plan salarial, mais aussi parce que leurs détenteurs promettent d’être des citoyens épanouis. De nombreux parents veulent à tout prix que leurs enfants obtiennent un diplôme universitaire. Cependant, certains observateurs croient que les jeunes Canadiens n’acquièrent pas les compétences qu’il leur faut pour réussir dans l’économie d’aujourd’hui et que nombre d’entre eux, à qui l’université ne convient tout simplement pas, remplissent inutilement les salles de cours. Est-il temps de remettre en question la valeur des études universitaires?

3e débat, le 26 mai 2015 ~ 19 h : La démocratie est-elle en crise au Canada?

Cliquez ici pour vous inscrire​

ANDREW COYNE c. JOHN PEPALL

John Pepall 2MLI-wars_1488

Dans un contexte marqué par la faible participation aux élections, les scandales au Sénat, l’impuissance des députés et l’élection de gouvernements majoritaires ayant obtenu l’appui de moins de 40 p. 100 des Canadiens et Canadiennes, nombreux sont ceux qui pensent que l’appareil démocratique du pays a grandement besoin d’être revu et modifié. D’autres font valoir que nos institutions nous ont toujours très bien servis et préviennent qu’une réforme radicale risque d’avoir des conséquences inattendues. La démocratie canadienne est-elle en crise?

Les billets coûtent 20 $ par personne; étudiants, aînés et membres des Musées : 15 $

Présentation en anglais, avec traduction simultanée

Théâtre Barney-Danson, Musée canadien de la guerre